L’interconnexion TGV

1 – L’origine du projet

Permettre aux TGV des régions du sud-ouest et de l’Ouest de rejoindre rapidement l’Est et réciproquement.

a) Problèmes

  1. Une capacité insuffisante pour faire face aux besoins. Des bouchons entrainent des ralentissements en 2 points de la ligne Massy Valenton :
    • Le raccordement à voie unique à Antony
    • Un autre raccordement à voie unique vers Orly.

    La liaison est saturée et ne peut admettre de trains supplémentaires. La capacité est insuffisante pour absorber la croissance du trafic due au TGV Est.

  2. Une qualité d’interconnexion médiocre. A ces restrictions des voies s’ajoute le fait que la ligne est partagée avec les circulations fret et RER C. Pas de possibilité de doubler. La vitesse des TGV est « réduite » Les installations sont vétustes.


Un TGV au niveau du raccordment entre la ligne C et la voie unique TGV

b) Objectifs de ce projet

  • Faciliter les interconnexions des TGV, fréquence plus nombreuses, mise en service de nouvelles liaisons après 2007
  • Améliorer la qualité de service pour les TGV ( régularité, horaire)
  • Améliorer la régularité des circulations du RER C
  • Préserver la possibilité de la circulation des trains de Fret, notamment de jour.
  • Dans le respect de l’environnement. Reconnaissance de la situation : « les secteurs traversés sont très urbanisés ».

c) En quoi consiste ce projet sur Antony

Propositions d’aménagements :

  • Murs de soutènement à Antony. Ils feront l’objet d’un traitement d’insertion paysagère (murs de 8 mètres).
  • Des protections phoniques (mur antibruit, merlon) prévues pour compenser l’impact sonore.


Le réseau ferré à Antony. Agrandir le plan.

2 – Organisation initiale du projet

a) Planning prévu en 2003

  • Conseil d’administration au STIF en novembre 2003
  • Approbation ministérielle et signature de la convention de financement en fin d’année 2003
  • Début des travaux sur le secteur Antony/Massy en 2004
  • Terrassements côté Pont Chénier en octobre
  • Réalisation du saut de mouton RERC/RER B à partir d’octobre
  • Autres travaux
  • Mise en service en décembre 2007

b) Coût et financement du projet

Première mouture en 2003 : 90 Millions d’euros répartis comme suit :

  • Etat : 29,817 M€ ( 34,5 %)
  • Région IdF : 15,993 M€ ( 18,51 %)
  • Région Aquitaine : 0,841 M€ ( 0,97 %)
  • Région Bretagne : 6,734 M€ ( 7,79 %)
  • Région Centre : 3,367 M€ ( 3,90 %)
  • Région Pays de Loire : 6,734 M€ ( 7,79 %)
  • Région Poitou-Charentes : 0,841 M€ ( 0,97%)
  • RATP : 0,472 M€ ( 0,55 % )
  • RFF : 21,601 M€ ( 25,01 % )

3 – Les grandes dates du projet Massy-Valenton

  • 18 mai 2000 : signature du contrat de plan Etat/Région
  • 7 novembre 2003 : approbation du Conseil d’Administration du STIF
  • 13 novembre 2003 : Présentation du projet au Conseil municipal d’Antony,
  • 27 novembre 2003 : délibération de la Commission permanente du Conseil Régional d’Ile-de-France.
  • 27 novembre 2003 : Jean-Paul Huchon signe le financement du projet.
  • Décembre 2003 : Réunion publique à Antony, présentation du projet par RFF.
  • Suite à la plainte des riverains d’Antony, Jean-Paul Huchon suspend le virement des crédits à la réalisation d’une réelle concertation.
  • Février 2004, vote à l’unanimité du Conseil municipal d’Antony d’un vœu refusant le projet RFF.
  • Du 9 juin au 13 juillet 2005 : exposition en mairie d’Antony, organisée par RFF à la demande de Jean-Paul Huchon en vue d’une réelle concertation.
    3500 personnes participent à cette concertation, 7 cahiers sont remplis, et montrent leur opposition au projet en demandant l’enfouissement, les mesures compensatoires proposées ne satisfaisant personne.
  • Le 30 juin 2005, le Conseil municipal d’Antony demande l’encaissement des voies, c’est-à-dire la mise en caisson. Ce qui suppose un abaissement des voies qui pourrait résoudre le problème de la PN9.
  • Février 2006 : publication par RFF de la synthèse des observations recueillies lors de la consultation à Antony.
  • 20 mars 2006 : réunion à la mairie d’Antony concernant la suppression du PN9.
  • Les riverains et les commerçants concernés refuseront une fois de plus un projet maintes fois présenté et rejeté par M. Devedjian dès 1988.
  • Janvier 2007, le Conseil Régional décide une étude indépendante de faisabilité de l’enfouissement.
  • 26 juin 2007 : réunion de la Commission permanente du Conseil Régional sur la signature d’un protocole pour l’engagement des travaux sur le secteur d’Orly et Villeneuve-le-Roi.
  • 13 juillet 2007, la signature du protocole pour l’engagement des travaux sur le secteur Est (Orly / Villeneuve) est retiré en urgence avant la Commission permanente.
  • Le 6 septembre 2007, audition par le Conseil régional des associations concernées par ce projet parmi lesquelles le CDR MaVal et le CELFI. Suite à cette audition, le vote du début des travaux sur la partie est du projet Massy Valenton a été reportée à la Commission permanente d’Octobre.

4 – Les 3 solutions envisagées


Le tracé des 3 solutions. Accéder au document.

Les 3 solutions envisagées sont :

  • Doublement du raccordement TGV entre la gare de Massy et la ligne C du RER et aménagement de la ligne C actuelle.
  • Projet de bareau plus au sud à hauteur de Melun (projet abandonné).
  • Nouvelle voie en site propre avec création d’une gare TGV à Orly.


Autre problème, le passage à niveaux sur la ligne C du RER

Retrouvez également la motion des socialistes d’Antony concernant ce projet.