Archive pour février 2009

Face à la crise il est VRAIMENT urgent d’agir !

samedi 14 février 2009

A partir de ce dimanche 15 février, les socialistes seront présents dans les quartiers et informeront les Antoniens de leurs initiatives pour agir VRAIMENT contre la crise, ce que le gouvernement est hélas! bien loin de faire, nonobstant ses rodomontades survitaminées et ses effets de manches stériles.

Agir contre la crise, c’est agir pour le pouvoir d’achat des français… maintenant !

  • Lire le tract du Parti Socialiste
  • Voir le site http://www.agirvraimentcontrelacrise.fr
  • Front commun de onze partis de gauche

    dimanche 8 février 2009

    Manifestation du 19 janvier 2009Le Parti socialiste et dix autres organisations de gauche réclament dans une déclaration commune, un « changement de cap » de la part du Gouvernement et apportent « leur soutien aux mobilisations » actuelles.

    Communiqué commun :

    Les partis et organisations de gauche réunies mardi 3 février à Paris se félicitent de l’ampleur du succès de la mobilisation sociale du 29 janvier. L’importance des grèves et des manifestations qui ont marqué cette journée témoigne d’un rejet massif des choix politiques du gouvernement Sarkozy-Fillon, marque une colère légitime face aux vagues actuelles de licenciements et de suppressions d’emplois, dans le privé comme dans le public, confirme l’exigence d’un « bouclier social » à l’opposé du « bouclier fiscal » pour les plus riches, et de mesures en faveur de l’emploi et des salaires à l’opposé des choix du gouvernement qui distribue sans contrepartie des milliards aux banques et aux grandes groupes.

    Le message de la journée du 29 janvier est clair. Ce n’est pas au monde du travail, à la population de payer la crise. Contrairement à ce que vient d’affirmer le Premier ministre, la journée du 29 janvier porte clairement la demande d’un changement de cap, notamment sur les questions des salaires, de l’emploi, des services publics. Nicolas Sarkozy et le gouvernement ne peuvent se dérober à ces exigences et ignorer les grands axes avancés dans la plate-forme syndicale unitaire.

    Plus largement, un très grand débat public est nécessaire dans le pays sur les mesures alternatives aux choix politiques actuels qui permettront de s’attaquer réellement et efficacement aux racines de cette crise et d’imposer une autre répartition des richesses et un autre type de développement.

    Manifestation unitaire 29 janvier 2009Les organisations réunies apportent leur soutien aux mobilisations qui se développent ces jours ci dans l’éducation, dans l’enseignement supérieur et la recherche où le gouvernement doit revenir sur la loi Pécresse et ses décrets d’application, dans les hôpitaux et la santé, où l’inscription à l’ordre du jour du Parlement le 10 février prochain du projet de loi Bachelot doit être annulée. Parce que ces textes représentent des attaques inacceptables contre les services publics, elles appellent à prendre et à soutenir dans les jours qui viennent les initiatives nécessaires pour les combattre.

    Elles s’alarment dans ce contexte des atteintes répétées aux libertés publiques et syndicales, qui en cherchant à intimider les mouvements de contestation, conduisent à une inquiétante dérive autoritaire du pouvoir qu’elles ne peuvent accepter.

    Enfin, elles tiennent à apporter leur soutien à l’imposant mouvement social qui mobilise depuis plusieurs semaines la Guadeloupe, et demandent au gouvernement d’engager au plus vite de réelles négociations sur les revendications exprimées, notamment sur la question du pouvoir d’achat.

    Les organisations réunies ont convenu de se revoir après l’intervention télévisée présidentielle du 5 février et la réunion des organisations syndicales prévue le 9 février pour décider de la suite de leur démarche commune en appui du mouvement social.

    Ont donné leur accord ce soir :
    Les Alternatifs, la Coordination nationale des collectifs unitaires (CNCU), Lutte Ouvrière, le NPA, le PCF, le PCOF, le Parti de gauche, le Parti Socialiste, Alternative Démocratie Socialisme (ADS), Alter-Ekolo.

    Agir VRAIMENT contre la crise !

    lundi 2 février 2009

    agir_contre_la_crise.jpg(d’après l’AFP, dépêche du 2 février 2009)

    Le Parti socialiste a jugé aujourd’hui que les 1.000 projets du plan de relance annoncés par François Fillon, premier ministre, se résumaient à « beaucoup d’esbroufe pour peu d’effet« , leur impact sur la croissance en 2009 étant « extrêmement faible« .

    Michel Sapin, secrétaire national du PS à l’économie, estime dans un communiqué que « la présentation du Premier Ministre s’apparente plutôt à un énième effet de communication« .

    Pour l’ancien ministre socialiste de l’économie, « l’impact sur la croissance en 2009 des projets annoncés sera extrêmement faible. Pour la plupart, ces projets étaient déjà prévus« .

    « L’Etat ne fait donc qu’honorer des engagements pris précédemment, fait du neuf avec du vieux, ce qui est largement insuffisant pour relancer la croissance« , précise-t-il.

    Pour la plupart, « les mises en chantier ne débuteront qu’en 2010, voire 2011, et il est donc faux de dire qu’elles auront un effet important sur l’activité en 2009« , note le député PS.

    « Ce sont des investissements nouveaux et à effets immédiats qui doivent être mis en place, notamment dans les hôpitaux et pour le logement social, comme l’a proposé le Parti socialiste« .

    Dans son contre-plan de relance, rappelle-t-il, le PS préconise la construction de 300.000 logements sociaux, la rénovation des bâtiments hospitaliers, et des investissements en matériel….

  • Pour tout savoir sur le plan de relance des socialistes rendez-vous sur www.agirvraimentcontrelacrise.fr.